Les Scorpions du 2ème RIMa ont été engagés dans l’opération Sentinelle dans la capitale. Ils ont ainsi participé à la protection de la population parisienne durant la période des fêtes.

 Les militaires ont été déployés sur plusieurs  quartiers du nord de la capitale, notamment sur la butte Montmartre avec la fameuse basilique du Sacré Cœur. Sur ces sites, les groupes peuvent parcourir jusqu’à 20 kilomètres par jour.

Sur tous les sites, nous avons toujours été accueillis avec le sourire par la population.

Afin de renforcer la coopération et d’améliorer la coordination entre les différents services, plusieurs rencontres entre les militaires et la brigade des sapeurs-pompiers de Paris ont été organisées. Des exercices ont été joués, comme une attaque à la voiture bélier ou un attentat dans un restaurant. Après un débriefing entre les différentes unités, des procédures communes ont été mises en place pour simplifier la manœuvre lors d’une éventuelle intervention commune.

Malgré un emploi du temps chargé, les marsouins ont pu effectuer des séances de sport et d’instructions afin de préserver les fondamentaux. Ainsi, ils ont consacré plusieurs journées à pratiquer le combat en localité dans un hôpital désaffecté leur permettant de maintenir leur niveau en combat urbain en prévision d’un CENZUB au mois d’avril.

 Le 20 décembre, quelques Scorpions, ont été reçu à la mairie de Paris. Après le discours des différentes autorités civiles et militaires, ils ont assisté à une remise de cadeaux autour d’un cocktail. Cette cérémonie a été l’occasion de féliciter les marsouins pour la qualité de leur travail durant cette période des fêtes de fin d’année.

La compagnie a aussi reçu la visite d’élus Sarthois, dont le maire de Champagné. Ils ont pu découvrir la composition d’un groupe Sentinelle, leur équipement ainsi qu’un VBCI présent sur le fort pour permettre aux marsouins de poursuivre l’instruction même loin du régiment. Durant cette visite, les militaires ont pu échanger avec leurs élus et ainsi exprimer leurs besoins dans différents domaines : hébergement, vie courante, nouveaux matériels.

 Enfin, durant toute la durée de la mission, la compagnie a pu accéder à différentes activités culturelles, comme la visite guidée du musée de l’Armée, de l’assemblée nationale et de la cathédrale Saint-Louis des Invalides. Durant les quartiers-libre, les marsouins ont profité des tarifs avantageux pour certains musées, événements sportifs et autres concerts.

De retour sur Auvours, les Scorpions se prépareront à repartir sur une action de partenariat aux écoles de Saint Cyr Coëtquidan. Ils bénéficieront ensuite de quelques permissions avant de reprendre une phase de préparation opérationnelle avec une rotation au CENZUB et la prise d’alerte ENU.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here