Afin de s’entraîner pour la projection aux Emirats Arabes Unis (EAU) et d’évaluer le niveau des sections, les quatre sections Boucs ont participé à des épreuves opérationnelles de niveau 4 du 15 au 17 janvier. La motivation de chacun était bien présente pour remobiliser des compétences mises en sommeil pendant la mission Sentinelle et les permissions qui l’avaient suivie.

C’est donc sous une pluie battante que les sections se sont essayées à la mission « prendre et préciser le contact », simulée sur un parcours de tir à CT01.

Elles ont ensuite enchaîné sur une mise en fatigue efficace, « petite marche » de 42 km de nuit, où l’étanchéité du Marsouin a été testée par Eole lui-même. Quelques heures de sommeil plus tard, la restitution des actes élémentaires de la section pouvait commencer sur TM4 puis sur le complexe de ZURB. Seuls des traits tirés permettaient de soupçonner la fatigue des Boucs, par ailleurs alertes et efficaces.

Finalement, c’est sur un dernier effort au parcours d’obstacle en groupe que les marsouins ont terminé cet exercice de synthèse destiné à préparer la mission aux Emirats Arabes Unis (EAU).

La phase de préparation à la projection aux EAU s’est ensuite poursuivie par le colisage de l’ensemble du matériel nécessaire à la réalisation de l’exercice EL HIMEIMAT, manœuvre logistique conduite en liaison avec la cellule transit du BML.

Enfin, la montée en puissance de la compagnie s’est achevée le 30 janvier avec la perception d’un complément de paquetage adapté à l’engagement en milieu désertique.

Quittant l’hiver sarthois pour les deux prochains mois, les Boucs ont rejoint ABU DHABI le 3 février  pour  s’entraîner dans un milieu radicalement différent mais tout aussi exigeant : le désert.

NIHIL OBSTAT

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here