Le 15 mars 2019, les militaires français du GTD1 RICHELIEU (2°RIMa) appartenant à l’opération Barkhane ont effectué une patrouille à pied, aux côtés de leurs partenaires des Forces armées maliennes (FAMa), au sein du marché de Gao.

A 08h00, les véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI) de la section du lieutenant Hubert (2ème compagnie du 2ème RIMa) du groupement tactique désert « Richelieu », ont établi la liaison avec les deux pick-up FAMa, commandés par le sergent-chef, Mahamadou. Trente minutes plus tard, l’ensemble des militaires ont alors débarqué des véhicules, afin de débuter la patrouille à pied.

Durant près de deux heures, Français et Maliens ont évolué côte à côte au cœur des nombreux étals du marché Boiteux, lieu de commerce et d’échanges emblématiques de la ville de Gao. Alors qu’il est encore tôt, le sergent-chef Mahamadou, originaire de la ville, observe une large présence de la population : « De nombreuses familles profitent du fleuve Niger pour rejoindre Gao et son marché, depuis leurs villages. Le retour de la situation sécuritaire dans la ville, ainsi que la présence de la police fluviale les rassurent, et leur permettent de retrouver une vie normale ».

C’est ainsi au contact des marchands et de la population, que les militaires français ont progressé, guidés par leurs partenaires maliens. Après un arrêt d’observation depuis la terrasse de l’ancien cinéma de la ville, la patrouille a repris son cours, le long du fleuve cette fois, au milieu de comptoirs particulièrement animés.

Pour le lieutenant Hubert, l’accueil de la population vis-à-vis de ses hommes est bon, et le travail avec son homologue chef de section FAMa s’avère fructueux : « Nous avons une bonne coordination entre nos deux sections. Nous profitons d’ailleurs pleinement de la connaissance du terrain de nos partenaires, à qui nous confions la mission d’ouverture d’itinéraire. Pour nos armées respectives, ces patrouilles conjointes au plus près de la population sont particulièrement bénéfiques, et participent à l’acceptation de la force.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.